Bio | Textes | Enregistrements | English version



MAXIME LE MOING /
Mail : maxime-lemoing(at)maxime-lemoing.com

Maxime Le Moing erre quelquepart en France. Après avoir organisé 5 éditions du Festival du film loupé et travaillé durant 10 ans autour du mash-up et de l’écriture sonore cinématographique, il trouve un emploi à temps plein comme promeneur écoutant. C'est ainsi qu'il décide depuis 2019 de se délier de l’image pour élaborer des rencontres sonores improvisées non-identifiés afin de faire péter les barrières de la musique. Affilié à la pratique du maraîchage et de la scène expérimentale, il œuvre dans la radio, l'écriture, la poésie sonore, la musique et le bruitage.

Ses créations sont ponctuées par les saisons : en hiver, il anime auprès du jeune public des ateliers de déambulations et d'écriture d'onomatopées néolettristes, au printemps il enregistre le son de la photosynthèse des plantes et élabore une thèse intitulée « la nature préfère la harsh-noise que la musique classique », en été il vagabonde avec sa trompette et sa mallette de bruiteur pour réanimer les espaces morts de la capitaloscène, en automne il aménage des ronds-points, friches et petits bois pour remettre au goût la libre errance des rencontres sexuelles d'un soir.

Formé au sein de l’ESAL Metz, I.A.D en Belgique, ainsi que par le post-diplôme Arts et créations sonores à Bourges, il aiguise ses oreilles grâce aux rencontres avec Jérome Joy, Claudio Pazienza, Damien Manivel, Lionel Marchetti, Antoine Boute, Yvan Etienne, Violaine Lochu.